La géomatique en appui à la production de bleuets

La géomatique en appui à la production de bleuets
En collaboration avec l'Université de Sherbrooke, des étudiants à la maîtrise travaillent sur un portail de géolocalisation appliqué à la cueillette de bleuets. Cette initiative pourrait transformer les méthodes de travail des cueilleurs. Bis Petitpas s'est entretenue avec le président de l'Association des cueilleurs de bleuets hors bleuetières, Clément Bélanger. Plus d'informations : Radio-Canada

L’accessibilité des drones

L’accessibilité des drones
L'utilisation des drones s'est, en quelques années, fortement popularisée. Ces engins volants de petite taille sont désormais de plus en plus accessibles pour des usages très divers. Arnaud Decroix revient sur l'évolution et les promesses de ces appareils avec Jérôme Théau, professeur de géomatique appliquée à l'Université de Sherbrooke. Plus d'information : Radio-Canada...

La prévision des avalanches

La prévision des avalanches
Professeur au Département de géomatique de l'UdeS, le géophysicien Alexandre Langlois dirige un projet de recherche destiné à adapter un modèle suisse de prévision des avalanches au terrain canadien. Depuis trois ans, il arpente les montagnes du pays pour raffiner cet outil et vérifier, à l’aide d’instruments de pointe, sa validité sur le terrain. Une équipe de Découverte l’a accompagné dans les Chic-Chocs, en Gaspésie. Plus d'information : Radio-Canada

Une équipe du Département de géomatique en mission à Umiujaq au Nunavik.

Une équipe du Département de géomatique en mission à Umiujaq au Nunavik.
Un mètre de neige fraîche au début de l’hiver donne environ 150 litres d’eau par mètre carré, soit de quoi remplir une baignoire. Le même mètre de neige à la fin de l’hiver pourrait donner entre 1,5 à 2 fois plus, dépendamment de sa densité qui aura évolué selon les conditions météorologiques durant l’hiver. Multipliée par la surface du Québec, de la Baie-James au Saint-Laurent, cette variabilité de densité, si elle est mal connue, peut générer des différe...

Mieux prévoir les avalanches

Mieux prévoir les avalanches
En marge du plus gros congrès portant sur les sciences de la Terre et de l'Espace de l'American Geophysical Union réunissant près de 26 000 scientifiques à San Francisco du 14 au 18 décembre dernier, la journaliste Isabelle Pion s'est entretenue avec le professeur Alexandre Langlois. Plus d'information : La Tribune...

Le modèle suisse SNOWPACK pour évaluer les risques d’avalanches dans les Chic-Chocs en Gaspésie

Le modèle suisse SNOWPACK pour évaluer les risques d’avalanches dans les Chic-Chocs en Gaspésie
«Chaque année au Canada, près de 15 personnes décèdent dans des avalanches. Le professeur Alexandre Langlois, du Département de géomatique de l’Université de Sherbrooke, travaille avec quatre étudiants de maîtrise à mieux évaluer les risques d’avalanches dans plusieurs régions du pays grâce au modèle suisse SNOWPACK, qu’il vise à adapter à la réalité canadienne.» Plus d'informations : Site Web de l'Université de Sherbrooke