Vue de la station CHARS à Cambridge Bay (NU) où les instruments du projet seront installés

Une excellente nouvelle pour notre Centre de recherche !

Le professeur Alexandre Langlois s’est vu attribuer une subvention FCI (Fondation Canadienne pour l’Innovation) de 4,2M$ pour son projet  » MOACC  » (The Multidisciplinary Observatory for Arctic Climate Change and Extreme Events Monitoring).

Ce financement de cinq années va permettre de développer une infrastructure scientifique multidisciplinaire permanente afin d’effectuer des observations à long terme du changement climatique dans l’Arctique, rassemblant des experts d’un large éventail d’expertises et d’institutions.

La prise de mesure en ces régions nécessite souvent de s’aventurer dans la Toundra à l’aide de skidoo

Cambridge Bay est une destination connue des personnes travaillant sur l’Arctique au sein du CARTEL. C’est un terrain que le professeur Langlois et ses étudiants parcourent depuis plusieurs années afin de mieux comprendre les changements qui s’opèrent dans ces régions septentrionales sous l’effet des changements climatiques.

Ces recherches ont en quelques années seulement vues une production scientifique impressionnante de la part d’étudiants de maîtrise et de doctorat travaillant sur le couvert nival, les sols gelés ou encore le caribou Peary (consultez la liste des articles ici).

La subvention FCI va permettre à ces recherches de passer à un niveau supérieur en créant l’un des plus importants centres de mesure instrumenté de façon permanente en haut arctique.

Gauche : Mesure de la température de brillance à Cambridge Bay à l’aide de Radiomètres à 11, 19 et 37GHz. Droite : Intérieur de la station de recherche CHARS montrant une exposition d’art Inuit.

Le projet rassemble des chercheurs en télédétection du CARTEL, mais également des chercheurs d’autres facultés de l’UdeS (Chimie, Biologie, Génie mécanique), d’autres universités (Toronto, Western, Waterloo) et d’organismes (POLAR Knowledge Canada, ECCC, Santé Canada, MeteoSwiss).