Thématique de recherche

Mes domaines d’étude sont principalement la géophysique et la télédétection pour le suivi des risques naturels dans un environnement de changement. Je me concentre principalement sur les régions polaires où mes études tentent d’établir les liens complexes entre l’activité humaine, les changements climatiques et les risques naturels qui y sont associés. Je tente de voir l’évolution de ces risques à long terme à l’aide de modèles en intégrant des mesures terrain.

 
 
Programme de recherche 

Le but principal du programme de recherche est de mieux caractériser l’impact des changements climatiques dans les régions nordiques dans un contexte de géorisque. L’engouement récent pour les ressources naturelles du Nord crée une augmentation de besoins sans précédents en matière d’énergie, d’infrastructure, d’aménagement, de transport, d’exploitation des ressources et de services qui sont tous très sensibles aux changements climatiques. Avec une fonte intimement liée à l’augmentation des températures, il existe un besoin pressant pour le développement d’approches d’adaptation dans la gestion des ressources et infrastructures afin de protéger les écosystèmes nordiques et de veiller au bien être des peuples du Nord tant sur le plan économique, social que culturel.

Le programme comporte 3 axes principaux :

Caractérisation de l’impact actuel des changements climatiques dans les régions nordiques et les problématiques présentant le niveau de géorisque le plus important.
Caractériser les géorisques dans un contexte de prédiction de changements climatiques sous des scénarios spécifiques d’augmentation de CO2.
Développer des stratégies d’adaptation et d’aménagement suivant l’objectif 2. à l’aide de systèmes d’information géographique, SIG.
Mots clés – Cryosphère et changements climatiques; Études terrestres et océaniques; Enjeux socio-économiques et développement durable; Dynamiques atmosphériques et océaniques; Neige et glace de mer; Télédétection multi-échelle (in-situ/aéroportée/satellite); Géorisque; Modélisation et système d’information géographique (SIG); Gestion de projet; Problématiques environnementales de l’Arctique.

Projets en cours 

1. Evaluation and improvement of the representation of snow cover in the Canadian Regional Climate models CRCM4 and CRCM5 over northern Québec
Le projet proposé a pour but principal d’évaluer et d’améliorer la représentation du couvert nival à l’intérieur du Modèle Régional Canadien du Climat MRCC4 et MRCC5 dans le nord québécois. Les activités de recherche comprennent une évaluation de la caractérisation d’importants processus reliés au couvert nival dans MRCC4 et MRCC5 dans le nord du Québec en utilisant de nouvelles bases de données in-situ et de télédétection, le développement d’un traitement amélioré du couvert nival, et une analyse de sensitivité du climat local en réponse au différents processus reliés à la neige.
Équipe : Environnement Canada, Ouranos, Université de Sherbrooke

2. Sila-illusaq
Le but de ce projet est donc d’étudier les interactions entre la neige, la végétation, le pergélisol et le climat sur des sites subarctiques et arctiques afin de comprendre quantitativement et de prédire (1) le régime thermique futur du pergélisol et (2) les futures émissions de GES par le pergélisol en fusion.
Équipe : Takuvik, GAME, LGGE, CEN-UL, INRS-ÉTÉ, UQTR, Université de Sherbrooke, McGill University

3. Suivi de la fonte des calottes glaciaires du Nord par télédétection
Ce projet s’inscrit en marge du projet Carto-Nord du Ministère des ressources naturelles du Canada visant à compléter la couverture topographique du Nord canadien à l’échelle de 1/50 000, piloté par le Centre d’information topographique de Sherbrooke (CIT), en collaboration avec le Centre canadien de télédétection.
Équipe : CIT, Université de Sherbrooke, University of Ottawa, Comission Géologique du Canada, Parks Canada, PCSP, Centre Canadien de Télédétection

4. Collaboration France-Québec
Ce projet est la continuité d’une collaboration qui dure depuis quelques années entre l’Université de Sherbrooke et le Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement de Grenoble, France. Le but principal est de promouvoir et développer des méthodes innovatrices de mesures du manteau neigeux.
Équipe: Université de Sherbrooke, Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l’Environnement (LGGE)-CNRS-Université Joseph Fourier (Grenoble, France), Centre d’Étude de la Neige (Grenoble, France)

5. Suivi des évènements climatiques extrêmes hivernaux dans l’Arctique
Ce projet se concentre sur le développement de méthodes de suivi d’`évènements climatiques extrêmes dans l’Arctique à l’aide de mesures in-situ et satellitaires. En particulier le développement de méthodes micro-ondes est utilisé pour le suivi de la pluie-sur-neige, vagues de chaleur et précipitations extrêmes.
Équipe : Environnement Canada, LGGE, CEN-UL, Université de Sherbrooke

6. Suivi et modélisation de la fonte du couvert nival en période d’hiver dans l’Arctique
Le but principal du projet est de mieux comprendre l’impact de ces évènements hivernaux de fonte sur les propriétés de l’interface air-neige-sol/glace dans le but de développer des méthodes semi-empiriques de détection de fonte hivernale par satellite et de modéliser le couvert nival dans de telles conditions. Les efforts se concentreront sur deux fronts : 1) la toundra au Nunavik et 2) la calotte glaciaire de Barnes située en Terre-de-Baffin au Nunavut.
Équipe : Clark University, UQTR, LGGE, Université de Sherbrooke

7. Amélioration de la prédiction du risque d’avalanche : mesures et modélisations
Ce projet a pour but d’améliorer la modélisation du risque issue du modèle SNOWPACK à l’aide de mesures de terrain. Des instruments à la fine pointe de la technologie développés au cours des 5 dernières années apportent une information essentielle à la réalisation du projet.
Équipe : Parks Canada, University of Calgary, SLF-Davos, Centre d’avalanche de la Haute Gaspésie, Université de Sherbrooke

8. Évaluation des conditions d’accès à la nourriture du Caribou Peary dans l’archipel Arctique Canadien par modélisation
Les changements climatiques apportent des changements importants dans l’état de la neige, affectant du même coup les conditions d’accès à la nourriture de certaines espèces dont le Caribou Peary. Le projet vise donc à modéliser l’état du couvert nival passé, présent et futur pour déterminer l’évolution spatio-temporelle des conditions d’accès à la nourriture.
Équipe : Environnement Canada, Université de Sherbrooke