Le CARTEL est fier de présenter la nouvelle série de conférences Midi-MAP (Midi pour apprendre et partager) qui auront lieu un jeudi midi par mois au Département de géomatique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Ces conférences porteront sur divers sujets pouvant toucher les gens qui s’intéressent à la télédétection, allant de projets scientifiques jusqu’aux ateliers pratiques. Tous sont bienvenus à y assister. Les conférences sont disponibles en direct sur la page Youtube du CARTEL.

 


Les vidéos des présentations passées sont disponibles ici:

PRIS DANS LES GLACES DE LA NUIT ARCTIQUE. RÉCIT DE L’EXPÉDITION SCIENTIFIQUE MOSAIC, par Alex Mavrovic

MOSAiC est une campagne de mesures en Arctique sans précédent par son ampleur.

Le conférencier : Alex Mavrovic, étudiant de l’Université de Sherbrooke et aussi doctorant à l’UQTR, revient d’une expérience unique dans le cadre de l’expédition scientifique internationale MOSAiC. Il a été un des rares étudiants canadiens à avoir été sélectionné pour participer à cette expédition, à la dérive transpolaire du brise-glace allemand Polarstern.

Quelques apports d’une philosophie pratique aux enjeux de l’adaptation aux changements climatiques (6 Février 2020) :

Sur ces questions de climat, on compte sur les climatologues, les biologistes, les géomaticiens, les hydrologues et bien d’autres spécialistes. Qu’a donc à contribuer quelqu’un qui se situe en philosophie pratique? Quelques éléments de réponse seront mentionnés en me référant à un projet de recherche-action en cours sur la MRC de Memphrémagog (avec Ouranos).

Le conférencier : Alain Létourneau est professeur titulaire au département de philosophie et d’éthique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Spécialisé d’abord en philosophie contemporaine, il s’est centré ensuite sur l’éthique transversale, l’éthique du dialogue puis sur les enjeux posés par la gouvernance de l’environnement, notamment l’adaptation aux changements climatiques.

Les potentiels de recherches scientifiques au parc national du Mont-Mégantic (23 Janvier 2020) :

Le massif du mont Mégantic est un vaste territoire protégé de 60 km2 qui abrite une grande variété d’environnements, tout en étant à courte distance de l’Université de Sherbrooke. Cette conférence présentera les caractéristiques propres à ce lieu, ses enjeux sur le plan de la recherche, ainsi que le soutien technique offert par le parc national aux chercheurs.

La conférencière : Mélina Dubois travaille au parc national du Mont-Mégantic depuis 2016 dans l’équipe de la Conservation. Son rôle est, entre autres, d’appuyer les chercheurs et les étudiants sur le terrain, de faciliter leurs projets, de stimuler la recherche dans une variété de disciplines et d’assurer une diffusion des résultats aux visiteurs du parc. Elle travaille également activement au sein de l’équipe de la Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic.

MISSION CONSTELLATION RADARSAT : ÊTES-VOUS PRÊTS? (13 Décembre 2019)

Le 12 juin dernier, les trois satellites canadiens de la Mission Constellation Radarsat (MCR) ont été mis en orbite avec succès. Chaque satellite est muni d’une antenne radar à synthèse d’ouverture (RSO) ayant une vaste diversité de configurations d’acquisition tant géométrique que polarimétrique. François Charbonneau a dirigé le projet fédéral sur le développement et l’utilisation de la polarimétrie radar compacte. La MCR permettra une couverture d’acquisition journalière du territoire canadien, ainsi que la capacité d’effectuer un suivi interférométrique à tous les quatre jours. À travers un survol des caractéristiques techniques de la MCR, François nous décrira la polarimétrie compacte et ses avantages relatifs aux différentes applications tant terrestres que maritimes.

Le conférencier : François Charbonneau est spécialisé en développement d’applications utilisant des données radars à synthèse d’ouverture (RSO). Il a obtenu un B.Sc. en physique, une M.Sc. en télédétection ainsi qu’un doctorat en télédétection, tous, à l’Université de Sherbrooke. Depuis 2004, il est chercheur scientifique au Centre canadien de télédétection (CCT). Actuellement, les travaux de François sont axés sur le développement de techniques de suivi d’infrastructures par polarimétrie-interférométrie radar, ainsi que sur la définition des spécifications d’une base de données radar canadienne de type « données prêtes à l’utilisation » (i.e. Analysis Ready Data (ARD)). Il dirige également l’activité du comité CEOS définissant le format ARD radar polarimétrique (CARD4L-SAR-polarimetric).

Observation de la Terre et intelligence artificielle: perspectives de l’industrie (6 Juin 2019)

L’intelligence artificielle et particulièrement l’apprentissage profond sont vecteurs d’une révolution profonde dans le traitement des données de l’observation de la Terre.  Joignez-vous à nous pour revoir les principes de base de cette technologie émergente et discuter de sa contribution à des applications qui ont un impact direct sur votre quotidien autant que votre emploi présent ou futur.

Le conférencier : Au cours de ses 30 années en entrepreneuriat, M. Ouellet a été une force motrice dans la mise en marché de technologies de pointe à l’échelle mondiale. Son expertise en matière d’intégration de systèmes, de développement de produits, d’exportation et de développement d’affaires internationales ont contribué à stimuler la croissance de plusieurs autres entreprises canadiennes. Celles-ci comprennent entre autres Softimage, Algolith, Nawmal Technologies et Hexoskin où M. Ouellet a tenu une variété de rôles de direction et de membre du conseil d’administration. Au cours de ses 30 années en entrepreneuriat, M. Ouellet a été une force motrice dans la mise en marché de technologies de pointe à l’échelle mondiale. Son expertise en matière d’intégration de systèmes, de développement de produits, d’exportation et de développement d’affaires internationales ont contribué à stimuler la croissance de plusieurs autres entreprises canadiennes. Celles-ci comprennent entre autres Softimage, Algolith, Nawmal Technologies et Hexoskin où M. Ouellet a tenu une variété de rôles de direction et de membre du conseil d’administration.

La biodiversité à l’ère numérique: nouveaux outils pour le suivi en temps réel des écosystèmes (7 Mars 2019)

Le territoire québécois couvre plusieurs milliers de kilomètres carrés et comprend un large éventail de milieux naturels. Le suivi de l’état de ses écosystèmes est par conséquent bien au-delà des capacités individuelles des scientifiques ou même de celles des gouvernements. Nous ne disposons pas des ressources en ce moment pour répondre à des questions aussi simples que: combien d’espèces y a-t-il au Québec et est-ce que ce chiffre augmente ou diminue? Un système de suivi automatisé et alimenté par une infrastructure de données ouvertes permettra de dresser un bilan environnemental exhaustif pour l’ensemble du Québec, en temps réel, et assisté des plus récents outils technologiques pour l’analyse des données massives.